Activité Physique, Sédentarité, Sport : de quoi parlons-nous ?

Les muscles de notre corps ont besoin d’être sollicités le plus souvent possible, et pas seulement par une activité sportive encadrée. En effet, tous les mouvements du corps produits par la contraction des muscles entraînent une augmentation des dépenses d’énergie : c’est la définition de l’activité physique. Et oui !

La sédentarité est au contraire définie comme une activité physique faible ou nulle avec un niveau de dépense énergétique proche de zéro. Concrètement, si vous passez plus de 8 heures de votre journée assis(e) ou couché(e) vous êtes alors dans cette catégorie.

Le sport quant à lui est défini, selon le dictionnaire Larousse, comme une activité physique visant à améliorer sa condition physique, c’est également l’ensemble des exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à compétition, pratiqués en observant certaines règles précises.

Sachez aussi qu’il est possible d’être sportif et sédentaire ! Si si !

Tout dépend en fait de la fréquence, de la durée et de l’intensité des activités sportives.

On peut aussi être actif sans être sportif pour autant ! C’est super, comment on fait alors ? Et bien pour cela trouvons des occasions pour bouger le plus souvent possible.

Vous avez dit bouger ?

La pratique d’activités physiques ou sportives régulières a de nombreux bienfaits, elle :

  • participe au bien-être physique et moral,
  • permet un meilleur contrôle de son poids et de sa silhouette,
  • améliore les capacités intellectuelles,
  • aide à réguler le sommeil,
  • protège contre l’apparition de nombreuses pathologies chroniques (maladies cardiovasculaires, diabètes, cancers …)
  • réduit le stress, l’anxiété,

L’OMS* recommande 150 minutes d’activité physique par semaine ou l’équivalent de 10 000 pas par jour.

C’est aussi l’équivalent des fameuses 30 minutes de marche par jour sur 5 jours (minimum !!) dont on entend souvent parler dans les médias.

Et chaque pas compte ! En effet, si nous pouvons compter nos pas quotidiens avec un podomètre ou une appli mobile, rappelons-nous que nos activités de tous les jours peuvent être converties en « équivalents pas ».

Et vous où en êtes-vous ?
Sédentaire Faiblement actif Modérément actif Actif Très actif
< 5 000 pas/jour entre 5 000 et 7 500 pas/jour entre 7 500 et 10 000 pas/jour entre 10 000 et 12 500 pas/jour > 12 500 pas/jour

Aujourd’hui encore, différents environnements nous permettent de pratiquer une activité physique et parfois même sans s’en rendre compte (c’est plutôt chouette non ?), par exemple :

  • Votre vie professionnelle : certains métiers nécessitent un effort musculaire intense comme porter ou manipuler des charges lourdes, …
  • Vos déplacements (travail-domicile, école, courses) lorsqu’ils sont actifs : c’est à dire quand la marche ou le vélo sont par exemple utilisés,
  • Votre vie domestique : le ménage et le rangement prennent du temps et peuvent représenter une activité physique relativement intense,
  • Vos loisirs : le sport fait partie de cette catégorie mais aussi le bricolage et le jardinage par exemple.

Si votre activité professionnelle implique que vous soyez très souvent assis(e), très bien, prenons-nous en main ! Dîtes-vous qu’il y a des occasions à saisir auxquelles il faut juste penser : sortir marcher sur une partie de son temps de pause (ça fait du bien de s’aérer l’esprit et de se dégourdir les jambes, vous verrez), penser à vous lever toutes les 20 minutes, travailler debout sur des tables hautes …

L’important est que vous trouviez une activité qui vous convienne et d’en essayer plusieurs. Il est possible par exemple, si vous préférez une activité encadrée, de tester différents sports en club, en début ou en fin d’année. Pensez aussi à solliciter vos ami(e)s qui ont peut-être le même projet que vous concernant l’activité physique, à sortir votre chien ou celui du voisin !!

Pour vous donner un ordre d’idée, en règle générale, les activités d’intensité modérée (permettant de soutenir une conversation pendant l’effort sans perdre son souffle) auront pour valeur : 10 minutes = 1 000 pas

Les activités intenses (empêchant de soutenir une conversation simultanée) auront le double de valeur, alors 10 minutes = 2 000 pas

Quelques exemples concrets pour vous aider, 3 000 pas en moyenne ce sont :

  • 15 minutes de rollers
  • 20 minutes de jogging
  • 20 minutes de natation
  • 20 minutes de vélo
  • 30 minutes de marche
  • 30 minutes de ménage
  • 45 minutes de bricolage
  • 45 minutes de jardinage
  • 1 heure de yoga
  • etc …
Un enjeu mondial de santé publique

Résultat de l’étude française INCA 3 – 2017

On le sait, la sédentarité est un phénomène de société qui tend à s’amplifier dans nos pays industrialisés, d’ailleurs, selon l’OMS l’inactivité physique est l’un des 10 facteurs de risque de mortalité évitable dans le monde et pour aller plus loin, elle est devenue depuis 2012 la première cause de mortalité évitable dans le monde, responsable de plus de décès que le tabagisme (selon la fédération des diabétiques). En France, le PNNS (programme national nutrition santé) version 2011-2015 vise, parmi les 4 grands axes stratégiques mis en avant, à développer l’activité physique et sportive (APS) et limiter la sédentarité. Ce programme vise d’ailleurs depuis 2001 l’amélioration de l’état de santé de la population en agissant entre autres sur ce facteur.

Du sport sur ordonnance ?
Depuis mars 2017 les médecins français peuvent prescrire une activité physique encadrée à leurs patients souffrants de maladies chroniques : ce dont on a entendu parlé sous le nom de « sport sur ordonnance ». A Strasbourg certains médecins expérimentent ce principe depuis 2012 autant dans un but curatif que préventif pour leurs malades. L’activité physique est une « thérapeutique non médicamenteuse » pour la Haute Autorité de Santé, elle permet également dans certains cas de limiter la consommation de médicaments. L’assurance maladie ne propose pas encore de remboursement mais certaines mutuelles le font sous certaines conditions.

 

Bon et bien … chaussez vos baskets !!! 30 minutes par jour c’est certainement réalisable, non ? Allez allez, hop hop hop !!

Et vous verrez : quelle fierté !!!

Stéphanie PYBOT, stagiaire BTS diététique 2ème année

1 réponse
  1. Philippe Seigneurin
    Philippe Seigneurin dit :

    « Notre corps : notre plus bel outils de travail » :
    Après 20 années d’expérience , je pense que comme toute mécanique, la mécanique humaine doit être adaptée au travail qu’on lui demande et être « régulièrement entretenue » (comme nous le faisons si bien avec nos outils, la voiture, etc.).

    Il ne viendrait à personne l’idée d’aller faire un match du top 14 ou de défier Teddy Riner sans avoir non seulement la même maîtrise technique mais aussi la même condition physique. Alors comment imaginer faire un travail physique (plombier, maçon, aide soignante. ..) même avec les meilleurs outils et la meilleure compétence technique, sans la condition physique adaptée?

    On trouve normale qu’un rugbyman commence la journée par 1/2h de pilâtes, 1h de musculation et 1h d’endurance avant d’aller toucher un ballon et on s’étonne qu’une aide soignante se fasse mal au dos en soulevant des patients de 80kg alors qu’elle n’a jamais fait d’abdominaux et que depuis sa grossesse elle a le bassin dissymétrique.

    Tous les patients qui se font suivre 1 à 2 fois par an et qui pratiquent régulièrement une gymnastique posturale (pilâtes, yoga , Mézières, …) reconnaissent souffrir beaucoup moins de leur dos.
    Si en plus ils ont aussi une diététique adaptée à leurs besoins. …

    Philippe Seigneurin, ostéopathe – Tours

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *