Covid-19 : 4 – Apéros Visio ou Solo : Molo molo sinon Bobos et Kilos !

« La distanciation sociale » : voilà une nouvelle habitude à prendre, difficile et contre intuitive pour les « animaux sociaux » que nous sommes. En effet, le bien être social est l’un des trois piliers de la santé qui se définit dans un bien-être physique , moral et social. Alors, c’est tout naturellement que vivant le confinement, nous trouvons un mieux être en pratiquant des activités nous rappelant nos marqueurs sociaux : téléphoner plus, prendre des nouvelles des uns et des autres, organiser des bons repas et prévoir des « apéros » ! Mais les apéros à l’heure du confinement, sans véhicule à conduire, avec une charge de stress certaine, un état physique ou moral bas risquent d’être encore plus sévères pour nos organismes que d’habitude.

Voici quelques conseils pour gérer ces petits instants de plaisirs avec régal et modération :

A propos de la composition de ce que l’on mange :

  • Seul avec soi même ou seul face à un écran, le risque est de consommer beaucoup:
    • Choisissons des verres fins (plutôt hauts que larges type flûte) car notre œil y verra plus de volume sans que ce ne soit le cas.
    • Préparons les aliments dans des petits ramequins et non des bols car nous ne sommes en définitive que peu à vraiment manger(les autres sont là virtuellement !).
    • Rangeons le paquet avant de commencer notre apéro pour qu’il serve un autre jour et qu’il soit loin de nous au moment de la consommation.
    • Donnons-nous une limite d’achatet tenez là : par exemple : j’achète un paquet de chips pour une semaine. Si j’ai tout consommé le jour 1, tant pis pour le reste de la semaine ! Cela peut nous aider à nous réguler.
  • Par ailleurs, le risque est de consommer des «nuisibles » : alcool et aliments trop gras, salé ou sucré, délétèrent pour le bon fonctionnement du foie et le métabolisme …

Gare à la sortie confi et déconfis de notre confinement !

  • Nous pouvons :
    • Choisir des aliments et boissons plus légers : ce qui compte est plus le moment de partage que ce que nous consommerons réellement (exemple: un perrier citron dans une coupe plutôt que du pétillant, une tisane froide maison plutôt qu’un ice tea hyper sucré…des olives ou noisettes à décortiquer plutôt des biscuits apéro) … pensons au légumes coupés en pickles !
    • Construire un repas équilibré que nous présenterons sous forme apéroà manger avec les doigts : on dinera par exemple des verrines de soupes, avec des cubes de quiches et des mini brochettes de fruits servis avec un jus de tomate bien assaisonné !

A propos de nos comportements :

  • Un Visio-apéro dure moins longtemps qu’une vraie soirée entre amis: ce peut être un avantage car cela nous permet de consommer moins mais cela devient un inconvénient si nous consommons les mêmes quantités en moins de temps donc un vrai conseil important : dé-gu-stons ! mangeons len-te-ment !
  • Gardons en tête tous nos objectifs: nous faire plaisir et en même temps préserver notre intégrité physique : nous sentir en forme et protéger et stimuler notre immunité…

A propos de l’organisation de nos rdvs plaisirs :

  • Si nous avons très faim en arrivant à l’apéro du soir, il sera plus difficile à gérer : veillons à garder un rythme de repas normal voire de prévoir un goûter pour nous permettre d’alléger l’apéro ensuite !
  • Soignons notre emploi du temps et continuons de suivre un rythme «raisonnable d’écarts ». Il n’y a normalement qu’un dimanche par semaine et non pas 5 !

Enfin : veillons toujours à bien boire (de l’eau) !

Plus de recommandations sur le site de notre partenaire Apivia Prévention…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *