Mon Frigo zéro défaut ^^! Healthy Food magazine mars avril 2017

HEALTHY FOOD
Mon frigo zéro défaut !
Le frigo ? Facile. Il maintient les aliments à la température idéale et prolonge leur durée de vie, c’est le champion de la conservation. C’est vrai, mais tout n’est pas si simple. Quelles règles ? Quels conseils pratiques ? Comment le ranger ? On répond à toutes les questions que vous vous posez.
Par Sandrine Coucke-Haddad.
Notre expert : Virginie Charreau, diététicienne-nutritionniste, ingénieur en biologie appliquée à la nutrition et à l’alimentation à Tours.
(+ PHOTO © JJ Moreau)
Zones froides, zones tempérées, comment je repère ?
Pour les modèles anciens, la partie la plus froide se situe généralement en haut. Pour les modèles récents, c’est plus compliqué de s’y retrouver. Congélateur en haut ou tiroirs de congélation en bas, réfrigérateurs américains, armoires, froid ventilé ou non… autant de modèles et autant de répartition de zones différentes. Si votre réfrigérateur n’est pas équipé d’un thermostat ou d’un système de pastilles, le mieux est de s’en référer à la notice. Pas de notice ? Glissez un thermomètre sur une tablette, notez la température puis déplacez-le sur une autre tablette pour contrôler les différentes zones. Astuce importante : pour que vos aliments aient vite froid dans votre frigo : déshabillez-les en retirant les suremballages (cartons autour des yaourts par exemple).
Mon plat encore chaud, je le range direct au frais ?
Si vous mettez un plat encore chaud dans le réfrigérateur vous allez créer un phénomène de condensation qui va et augmenter la température du frigo… il faut donc le laisser refroidir. Pas question pour autant de le laisser trainer sur le plan de travail toute la nuit. Non seulement vous accéléreriez le développement microbien mais les goûts et textures seraient aussi modifiés. L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) recommande de ne pas dépasser deux heures de refroidissement avant de mettre au frais. Vous avez cuisiné un plat familial en quantité ? Dès le départ divisez en portions plus petites et placez dans des contenants adaptés, vous boosterez le refroidissement et améliorerez aussi la conservation et le réchauffage.
Plats maison, conserves ou barquettes entamées… comment je les garde dans le frigo ?
Quand on conserve un aliment, ce qui compte, c’est de d’éviter la prolifération des bactéries et de préserver la qualité organoleptique de nos bons petits plats. « Tous les aliments gras captent les arômes, explique ainsi notre expert. Il faut donc les isoler afin d’éviter que des goûts désagréables ne gâtent nos aliments ». Comment ? Notre spécialiste recommande de les mettre dans des contenants « inertes », pour éviter les échanges de molécules. Le best off des contenants inertes étant le verre. Vinaigrette, plats préparés maison, et autres barquettes entamées (contenant un aliment gras) devront donc être reconditionnés dans une boîte en verre et fermés hermétiquement. Les boîtes en plastique conviennent bien pour les fruits et légumes. Dans tous les cas, les plats devront être soigneusement emballés, car à l’air libre, ils dessèchent. Préférez le film alimentaire au papier aluminium (à oublier avec des aliments acides) ou optez tout simplement pour une assiette creuse recouverte par une assiette plate. Dernier point, on ne laisse pas une boîte de conserve entamée dans le frigo, on reconditionne selon les mêmes règles.
DLC, DDM (anciennement DLUO ), c’est la même chose ?
Non. La date limite de consommation (DLC) concerne les produits frais et se repère sur l’emballage à la mention, « à consommer jusqu’au » ; elle indique qu’au-delà de cette date, le produit peut présenter un risque sanitaire. « On ne joue pas avec les DLC ! », lance notre expert. Une DLC dépassée d’un jour ? On jette ! La date de durabilité maximale (DDM) ou limite d’utilisation optimale (DLUO) concerne les produits qui sont moins sensibles que les produits frais (surgelés, épicerie, boissons…) et se repère par la mention « à consommer de préférence avant le ». Si vous dépassez cette date, vous ne tomberez pas malade, mais le produit aura peut-être perdu en propriétés organoleptiques (goût, aspect, texture). « Quand vous ôtez les suremballages des produits avant de les ranger dans le réfrigérateur, pensez à vérifier que les dates figurent bien sur l’emballage restant », précise Virginie Charreau.
Une fois le produit entamé, la DLC compte toujours ?
Tout dépend. Si vous avez utilisé le produit dans des règles d’hygiène strictes (une cuillère propre à chaque fois – et on ne lèche pas entre deux cuillères- et remise au frais immédiate) et que vous l’avez réemballé dans les règles de l’art, la DLC peut être un bon repère. Sinon, consommez le produit dans les 24 à 48 heures.
Les œufs ? Qu’est-ce que j’en fait ?
C’est la grande question ! Sur le papier, on pourrait les conserver à température ambiante. Néanmoins, notre expert conseille de le mettre au frigo car les variations de températures dans la cuisine peuvent être trop importantes. « Attention en revanche, précise Virginie Charreau, une température de conservation trop basse peut altérer la coquille. L’œuf sera moins résistant et prendra les odeurs des aliments environnants ». La bonne technique ? On les range dans la porte du frigo (la zone la moins froide) dans leur boîte d’origine.
Mon frigo, je le lave tous les combien ?
« L’idéal, explique la nutritionniste, c’est de passer un coup d’éponge sur les tablettes toutes les semaines quand vous rangez vos courses et de nettoyer plus à fond une fois par mois. » Inutile d’utiliser des détergents spécifiques, préférez l’eau de Javel (2 gouttes sur une éponge mouillée) ou à défaut l’alcool ménager. Fastidieux ? Pas tant que cela. Profitez de la manœuvre pour enlever tous les produits plus anciens et les placer devant ceux que vous venez d’acheter. Vous éviterez ainsi le gaspillage. Tous les mois, nettoyez-en plus les clayettes, le bac à légumes, la porte. Pensez aussi au joint, mais avec de l’eau claire uniquement.
Pour que les aliments se conservent au mieux la température du frigo doit rester constante. Alors on évite d’ouvrir la porte 20 fois par jour !
Même dans un frigo parfaitement tenu, on ne conserve pas ensemble produits crus et cuits. Emballez-les séparément, toujours.
4 mm de givre et c’est la consommation électrique du frigo qui flambe. Pensez à dégivrer régulièrement votre frigo (tous les 3 mois) sauf s’il est équipé d’une fonction dégivrage automatique.
Quand vous rangez vos courses dans le frigo, enlevez systématiquement les suremballages. Vous évitez ainsi toute invasion microbienne et permettez au froid d’arriver au cœur du produit plus rapidement.
Aller plus loin
Deux applis malines pour bien gérer son frigo
Where2store
Vous enregistrez via votre smartphone tous vos produits et les dates de péremption. Une alerte vous sera automatiquement envoyée quand vous approchez de la date limite.
Frigo Magic
Vous rentrez les produits que vous avez en stock dans votre frigo (et vos placards) et l’appli vous trouve des recettes. Pratique quand on manque d’idées ou que l’on n’a pas mal de produits à cuisiner rapidement.
Bien ranger son frigo
Zone la plus froide (entre 0 et + 4 °C)
Viandes, poissons, préparations maison, produits contenant de l’œuf (mayonnaise, crème pâtissière…), plats traiteurs, charcuteries.
Zone tempérée (entre 4 et 6 °C)
Yaourts et fromages affinés, légumes et fruits cuits.
Bac à légumes
Fruits et légumes lavés (sans emballages), fromages à affiner.
Porte
Œufs, jus de fruits et laits entamés, beurre, condiments.
Zone interdite
Certains aliments ne doivent pas être conservés au réfrigérateur car ils perdent notamment leur goût.
Tomates, bananes, pommes de terre, patates douces, navets, avocats, ail et oignons seront de préférence conservés à la cave ou dans un cellier (pas plus de 8 °C), miel et chocolat entamés dans le placard (bien emballés).
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *